Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE PERE NOEL ET AUTRE FOUTAISE

Publié le par Mala

Je devais avoir 6 ans quand j’ai appris que le père noël n’existait pas... C’est une grande de CM2 qui a vendu la mèche dans la cours de recréation. Bien évidemment, j’étais très déçue. Surtout de l’apprendre de cette façon par une fille que je n’aimais pas!!! Lorsque je suis rentrée à la maison ce jour-la, j’ai dit a ma mère :

‘Je suis pas contente, tu m‘as menti ! Le père noyel n’existe pas. C’est toi et papa le père noyel.’

Je l’ai laissé plantée là sans attendre sa réponse et je suis allé me réfugier dans ma chambre pour pleurer.

C’était le premier mensonge que j’ai dû affronter dans ma vie…

Finalement j’ai remonté la pente sans trop de difficultés. A cet âge là on oublie vite. De toute façon j’avais décidé de croire coûte que coûte au père noël, je savais qu’il existait ! Et puis il me restait toujours ma copine la petite souris J

La petite souris…

Pff… 

Encore un autre bobard !                                                                             

Ce jour-là j’étais plus que déçue, j’étais dévastée!!

Cette fois-ci personne ne m’a dit la vérité, je m’en suis rendue compte toute seule.

J’avais perdu une dent, celle de devant. C’était la veille des grandes vacances d’été. On partait le lendemain à la mer avec mes parents et titi, ma soeur. Je ne savais pas encore bien nager, j’avais besoin d’une bouée. Alors je décidais de demander à la petite souris de bien vouloir me donner une bouée a la place de l’habituelle pièce de 10 francs.

J’étais allongée dans mon lit, ma dent cachée dans une petite boîte sous mon oreiller. J’ai fermé les yeux très forts, croisé les doigts et fait la prière suivante :

‘Ma chère petite souris, j’ai perdu ma dent de devant aujourd’hui et j’aimerais s’il te plait avoir une bouée. Je n’ai pas besoin de 10 francs, une  bouée me servirait bien mieux parce que sinon je vais me noyer et je pense que je suis bien trop jeune pour mourir. Voilà, ma dent est comme d’habitude sous mon oreiller. Merci et bonne nuit petite souris.’

Je désirais plus que tout avoir cette bouée alors pour que mon vœu soit exaucé, j’ajoutais :

‘Et pis t’as intérêt à me ramener ma bouée sinon je te fais manger toute crue par Martynic ma chatte.’

Satisfaite, je me suis vite endormie.

Le lendemain matin, dès que j’ai ouvert un œil j’ai soulevé mon oreiller. La petite boîte était toujours là… avec deux pièces de 10 francs à l’intérieur ! J’ai inspecté toute la chambre mais aucune trace de bouée...

Alors, la petite souris est passée ? a demandé mon père.
Oui, j’ai eu 20 francs mais je voulais une bouée. En fait je suis sûre que c’est encore vous la petite souris, c’est comme le père noyel. C’est vous qui avez mis l’argent et pris ma dent.’
Oui ma chérie, me répondit ma mère. On a gardé toutes tes dents et celles de ta sœur dans une petite boîte, tu veux la voir ?
Non, je veux une bouée moi sinon je vais mourir dans l’eau.
Ne t’inquiètes pas, tu vas l’avoir ta bouée’.

Ce n’était pas ce que j’avais envie d’entendre. J’aurais préféré qu’ils me disent que la petite souris n’avait pas exaucé ma prière tout simplement parce qu’elle était sourde et qu’elle ne m’avait pas entendue. Ou que la bouée était un objet beaucoup trop lourd à porter pour elle. J’avais besoin de ça moi, de croire en des contes, des histoires, surtout après la déception avec le père noël !
Mais bon, il me restait toujours le prince charmant J

Commenter cet article

Anonyme 09/06/2009 16:56

Le Prince Charmant... encore un mythe qu'il va falloir briser très chère.Toujours disponible pour une consultation au 06 78...je pourrai de cette façon vous expliquer la vérité à propos de ce fameux Prince.Cordialement,Anonymement vôtre.

Alex G 05/03/2009 17:05

Alors, comment te dire, le prince charmant existe sauf qu'il est souvent en retard, qu'il oublie souvent de t'offrir des fleurs et qu'il a rarement un cheval... mais sinon il est charmant à tes yeux et c'est le principal !

Juju 03/03/2009 16:31

Que de déceptions..... quant au prince charmant, tu y crois encore, Alice ?